Posted 16 mars 2019 7 h 52 min by

Le Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a fait savoir que 40 personnes étaient décédées et 20 personnes grièvement blessées au cours de fusillades qui ont éclaté ce 15 mars dans deux mosquées de la ville de Christchurch à l’heure de la prière musulmane : «Les décès, pour ce que nous en savons, sont survenus dans deux endroits, une mosquée sur Deans Avenue et une autre mosquée sur Linwood Avenue», a déclaré le commissaire Mike Bush. 

Selon les médias néo-zélandais, un tireur est notamment entré dans la mosquée Masjid Al Noor Mosque vers 13h40 (1h40 heure de Paris) et a ouvert le feu. Selon les premières informations, le tireur a commis l’assaut en se filmant en live sur les réseaux sociaux. La police a demandé aux gens de ne pas partager ces «images extrêmement pénibles».

Les autorités ont invité les fidèles à éviter les mosquées «partout en Nouvelle-Zélande». Toutes les écoles de la ville ont été fermées. La police avait également appelé «tous ceux qui sont présents dans le centre de Christchurch à ne pas descendre dans la rue et à signaler tout comportement suspect.» Des bâtiments publics comme la bibliothèque centrale ont également été fermés.

Quatre personnes ont été interpellées. Il s’agit selon la police de trois hommes et d’une femme. Selon des informations communiquées par Scott Morrison, le Premier ministre australien, un des tireurs est Australien et serait un «terroriste extrémiste de droite, violent». La police australienne a identifié le tireur présumé comme étant Brenton T., citoyen australien âgé de 28 ans.

Les autorités ont également fait savoir qu’elles avaient neutralisé des engins explosifs attachés aux véhicules des suspects.

Un témoin a également fait savoir au site internet d’information Stuff.co.nz qu’il était en train de prier à l’intérieur de la mosquée Masjid al Noor, sur l’avenue Deans quand il a entendu des tirs. Prenant la fuite, il a découvert sa femme décédée devant la mosquée. «J’avais des corps partout sur moi», a en expliqué un témoin à Radio New Zealand.

Continuer a lire sur RT en français