Posted 16 mars 2019 21 h 13 min by

Des dizaines d’officiers auraient partagé du contenu antisémite sur un «tchat» de groupe. Le ministère public enquête.

Continuer a lire sur Tribune de Genève Monde