Posted 21 février 2019 12 h 23 min by

Les relations entre les Gilets et jaunes et le géant du commerce électronique Amazon sont pour le moins tendues. Le 12 février, accompagnés par la CGT, des Gilets jaunes se sont rendus sur le site de l’entreprise à Bonneuil-sur-Marne dans le Val-de-Marne, avec l’intention de le bloquer, selon un Gilet jaune qui diffusait l’évènement en direct.

«On était parti pour bloquer Amazon, finalement on s’est dit : « on rentre dedans, pour montrer notre soutien aux employés »», explique-t-il dans sa vidéo, se félicitant d’avoir mis un «coup de pression au responsable du site». «Des salariés se sont fait virer d’Amazon parce qu’ils ont soutenu le mouvement. C’était important qu’on soit là», poursuit-il, saluant une «convergence des luttes» avec la CGT.

Trois personnes ayant apporté leur soutien aux Gilets jaunes ou appelé à des blocages d’entrepôts du groupe, ont été licenciées par Amazon pour «faute grave», selon des informations révélées par Le Parisien le 3 février. L’entreprise assume ses actes : selon elle, ces salariés n’auraient «pas respecté leurs obligations contractuelles».

Lire aussi : Amazon licencie trois salariés pro-Gilets jaunes

Continuer a lire sur RT en français