Posted 17 février 2019 19 h 57 min by

Après la rupture du barrage de Mariana en 2015 au Brésil, des projets de loi avaient été présentés pour renforcer la régulation. Mais les lobbyistes de l’industrie minière avaient bloqué ces textes. La catastrophe de Brumadinho, qui a causé la mort d’au moins 142 personnes fin janvier, relance le débat. La présidence Bolsonaro devrait toutefois renforcer la toute-puissance de l’industrie.

Continuer a lire sur Mediapart