Posted 21 février 2019 7 h 38 min by

En Europe, l’arrestation de Carlos Ghosn est présentée comme la manifestation d’un capitalisme japonais arriéré et xénophobe. Mais dans l’archipel, l’histoire est bien différente. C’est celle d’un homme qui a brusqué les normes d’égalité et la conduite entrepreneuriale, sans pour autant y apporter les «bonnes pratiques» internationales ni les résultats escomptés.

Continuer a lire sur Mediapart