Posted 21 février 2019 12 h 39 min by

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a donné le coup d’envoi, le 10 février dans le Fort Guaicaipuro, dans l’Etat de Miranda, d’exercices militaires de grande envergure qu’il a présenté, selon la chaîne publique teleSur, comme étant les «plus importants de l’histoire» de la nation sud-américaine.

Lire aussi : Venezuela : Juan Guaido n’exclut pas une intervention militaire des Etats-Unis

Le chef d’Etat notamment fait référence à Simon Bolivar, figure emblématique de l’indépendance du Venezuela, dont il a loué «la doctrine d’indépendance, pour la République et pour le futur». Le coup d’envoi a été donné par un défilé militaire.

Auteur: RT France

Au côté du ministre de la Défense Vladimir Padrino López, qui avait assuré le dirigeant du soutien de l’armée après une vaine tentative de coup d’Etat, Nicolas Maduro a supervisé les premières manœuvres, lors desquelles a été déployé le système de défense anti-aérien IGLA-S et ZU-23, toujours selon teleSur.

Dans son discours, le successeur d’Hugo Chavez, réélu pour un second mandat, a fait référence aux tentatives de Washington de provoquer un changement de régime au Venezuela.

Le président américain (suivi par plusieurs alliés des Etats-Unis puis plus tard, par plusieurs pays européens dont la France) a en effet reconnu l’opposant Juan Guaido comme «président par intérim» du pays, un titre que ce dernier s’était auto-attribué lors d’un meeting à Caracas. 

«Voici les Forces armées, et voici le peuple prêt à défendre l’honneur, la dignité et le décorum d’une Patrie qui se bat pour son avenir depuis plus de 200 ans. Arrière, Donald Trump et ses menaces !», a scandé Nicolas Maduro, alors que son homologue nord-américain a plusieurs fois affirmé que «toutes les options», y compris militaires, étaient «sur la table».

Les manœuvres se poursuivront jusqu’au 15 février. 

Lire aussi : Maduro à RT : «les richesses du Venezuela» sont la cause de l’ingérence américaine (EXCLUSIF)

Continuer a lire sur RT en français