Posted 18 février 2019 1 h 00 min by

La Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (CPI) a constaté mercredi à la majorité qu’il n’y avait pas de circonstances exceptionnelles allant à l’encontre de la mise en liberté de l’ancien président de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, et de l’ex-chef des jeunesses pro-Gbagbo, Charles Blé Goudé, suite à leur acquittement la veille.

Continuer a lire sur French-Monde