Posted 17 janvier 2019 12 h 50 min by

La manière forte. Le 10 janvier à l’aube, une dizaine d’hommes du groupe d’intervention du RAID s’est rendu à Pont-à-Mousson, au domicile d’un homme soupçonné d’avoir participé à des violences lors du dernier rassemblement des Gilets jaunes à Epinal, selon des informations de L’Est Républicain. A cette occasion, une voiture de police avait notamment été retournée.

Cagoulés, casqués et lourdement armés, l’unité du RAID de Nancy – dont la spécialité est la lutte contre le terrorisme et les arrestations à haut risque – est arrivé peu avant 6 heures du matin pour procéder à son interpellation. Rejoignant un tireur d’élite déjà en position, les hommes du RAID ont enfoncé la porte du domicile du suspect, qui se trouvait encore au lit avec sa compagne. En une poignée de secondes, lui laissant à peine le temps d’échapper quelques cris de surprise, l’homme a été interpellé puis menotté. 

Une fois sa tâche accomplie, l’unité du RAID a remis le Gilet jaune entre les mains des enquêteurs du SRPJ de Nancy et de la BSU d’Epinal qui ont procédé à la perquisition de son domicile. Le suspect a ensuite été conduit au commissariat d’Epinal et placé en garde à vue, selon L’Est Républicain qui précise qu’il sera présenté au parquet le 11 janvier, lequel devrait demander son placement en détention.

Lire aussi : 67% des Français les plus modestes veulent que le mouvement des Gilets jaunes se poursuive

Continuer a lire sur RT en français