Posted 15 novembre 2018 11 h 20 min by

LR arrive 3ème dans les sondages pour les élections européennes, derrière le RN et LREM.
Consultés par le parti, 78% des sympathisants réclament notamment un renforcement des frontières européennes contre l'immigration.

La base du parti a parlé et LR est prévenu. Pour les élections européennes, les sympathisants du parti de la droite et du centre, consultés par LR depuis le 6 octobre, réclament « une Europe des frontières« , rapporte le Journal du dimanche.

« Le régalien doit être central dans le projet européen que nous proposerons », explique la synthèse de l’étude, après les 63.000 contributions recueillies par le parti via internet et ses fédérations. Cette consultation étant en libre-accès, adhérents comme non-adhérents ont pu y participer. La lutte contre le réchauffement climatique (18%) ou la relance de l’Union européenne par de grands investissements (31%) n’apparaissent que secondaires pour les militants. Ces derniers placent en revanche en tête de leurs priorités pour 78% d’entre eux le renforcement des frontières européennes face à l’immigration, devant « une politique commune de lutte contre le terrorisme islamiste » (60%).

60% des personnes ayant répondu au questionnaire demandent également l’arrêt de tout élargissement de l’UE.

Les LR s’inquiètent de la perte de « l’identité culturelle européenne »

Concernant l’immigration, 55% des sympathisants proposent de ramener les embarcations de migrants dans leur port d’origine, tandis que 46% veulent conditionner l’aide au développement au retour des sans-papiers dans leur pays d’origine. Une ligne dure dans la lignée de celle défendue par le patron du parti Laurent Wauquiez, et que ce dernier a pu défendre lors de sa tournée des droites européennes entamée cette semaine. Mardi, dans un camp de migrants sur l’île de Lesbos, l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy a dénoncé une « Union européenne qui ne s’occupe plus de ses frontières« .

90% des militants LR interrogés manifestent également leur inquiétude concernant « l’identité culturelle européenne » qui est « en train de se perdre« . Là encore, les revendications de la base du parti se rapprochent du discours de Laurent Wauquiez, qui a embarrassé au sein même de sa propre famille politique en refusant de dire s’il aurait voté la résolution du Parlement européen contre Viktor Orban, et en affirmant que le dirigeant autoritaire de la Hongrie avait « toute sa place au sein du Parti populaire européen« .

LR cherche encore sa tête de liste

Reste à savoir quel projet adoptera au final le parti LR, qui hésite encore sur la personnalité à qui confier la direction de sa liste. Régulièrement cité, l’européiste et centriste Jean Leonetti, ancien ministre des Affaires européennes et premier vice-président de LR, acceptera-t-il de porter un projet centré sur une Europe forteresse ? Idem pour Michel Barnier, figure d’une droite libérale et europhile, courtisé à la fois par Les Républicains… et LREM !

Selon un dernier sondage Ifop publié ce dimanche 4 novembre pour La Lettre de l’Expansion, LR n’arriverait que 3ème derrière le RN (20%) et LREM (20%) avec 14% des suffrages. Un score toutefois proche de l’objectif de 15% que Laurent Wauquiez présentait dans un indiscret du JDD.

Continuer a lire sur Marianne