Posted 21 octobre 2018 18 h 04 min by

Dans un courriel à des présidents de caisses locales, l’un des dirigeants de la banque, Christian David, les presse d’aller perturber les réunions de Marylise Lebranchu, l’ex-ministre qui fait campagne contre le projet de scission du Crédit mutuel, les appelant à la constitution de groupes «armés». Interrogé par Mediapart, l’intéressé assure qu’il parlait au sens figuré: armé… de «toutes les informations pour porter la contradiction».

Continuer a lire sur Mediapart